Sculptures

Sculptures sur la thématique de l’Arbre.

Mon travail de sculpture est construit patiemment à partir d’éléments tournés, entre le minéral et le végétal. Il a comme point d’ancrage les « arbres ». S’en extraient toutefois des présences issues d’univers oniriques, qui parlent selon l’âge de ceux qui les observent de Miyazaki ou des contes fantastiques d’Andersen.
L’arbre comme départ du chemin … Autour de moi, la nature de mon lieu aimé la Valette, où face à l’atelier, les châtaigniers sont là depuis 300 et 400 ans, les chênes aussi très vieux et tous se dressent et me parlent, chaque hiver surtout, quand ils m’offrent leurs personnalités franches et délicates.. c’est là que je communique avec eux, pendant ces 3 ou 4 mois où déshabillés de leurs parures d’été, ils forcent mon regard, chaque jour, renouvelé..
Les cuissons Yakishime (dans le four à bois Anagama) de terres brutes que je prépare pour chaque arbre suivant des mélanges particuliers, accentuent la marque « des origines » par les cuissons longuement muries de 4 à 6 jours. Les couleurs sont le résultat unique de la fusion des terres pour chaque arbre choisies et des cendres des bois durs ou tendres, brulés à certains moments de la cuisson.. La saison, la lune, la qualité des bois et l’enthousiasme des cuiseux font le reste…

Sculptures

I produce my original stoneware’s clay by mixing clays with wild feldspaths and sand which I collect round my workshop, in the countryside. My sculpture work is constructed patiently of turned-on-the-wheel elements, half way between mineral and vegetal. Its central theme is « trees ». My love for trees comes probably from all the 300-400 years old chestnut and oak trees next to my beloved home “La Valette” facing my studio. All these trees are standing up and talking to me, especially in the winter, when they show their ingenuous and delicate personality. They seem to come out from a world inspired by Miyazaki’s movies or Hans Christian Andersen’s fairy tales…who knows? The Yakishime firing (in the Anagama woodkiln) of rough clays which I prepare for each tree according to special mixing, accentuates the traces of the origins with the firings which last for 4 to 6 days. For each tree, the colours are the result of the unique fusion of the chosen clays and the ashes of the wood, hard or tender, burnt at specific moments of the firing. The season, the moon, the quality of the wood and the enthusiasm of the « kiln-feeders » do the rest …

Patricia Cassone